Le petit horloger qui gêne les gros

Lors du Salon de la haute horlogerie (SIHH), Dolphin Watches a mis de la pub sur la porte d’un bar. Une grande marque la fait enlever.

P­atrick S­aegesser a f­ait d­e l­a p­ub p­our s­a m­arque d­e m­ontres, D­olphin W­atches, e­n d­écorant l­’entrée d­u b­ar d­’un a­mi. C­e q­ui n­’a p­as p­lu à V­an C­leef & A­rpels e­t O­mega.

Lors du Salon de la haute horlogerie (SIHH), Dolphin Watches a mis de la pub sur la porte d’un bar. Une grande marque la fait enlever.

Patron de Dolphin Watches, une petite marque de montres fabriquées à Porrentruy (JU), Patrick Saegesser voulait profiter des deux salons de la haute horlogerie, à Bâle et à Genève, pour se faire un peu de pub au bout du Léman. «J’ai donc décoré le pourtour de la porte d’un bar à vins genevois, le BBM wine bar, quai Général-Guisan, explique-t-il. François, le patron, est un ami. Il semble que cela a déplu aux grandes marques situées dans le même immeuble, Van Cleef & Arpels et Omega. »

Les publicités de Dolphin ont été placées le 4 avril. Jusqu’à mercredi passé, alors que le SIHH de Genève avait déjà ouvert ses portes, tout allait bien. «Puis j’ai reçu une lettre recommandée du directeur de la régie de l’immeuble, me demandant d’ôter cette publicité dans les plus brefs délais, explique François. C’est la maison Van Cleef & Arpels, important locataire de l’immeuble et avec laquelle j’ai toujours entretenu de bons rapports, qui a adressé une réclamation. Personnellement, je ne pensais pas avoir mal fait. Mais je vais obtempérer. »

Pourtant prévue pour ne rester qu’un mois, la pub de Dolphin a donc été enlevée samedi. Patrick Saegesser, 36 ans, confie, un brin ironique: «Nous fabriquons environ 150 montres par an, munies du label Swiss made et vendues entre 5000 et 8000 francs. Je ne savais pas que notre petite production pouvait faire de l’ombre à des mastodontes de l’horlogerie suisse. »

Leave a reply